Informez vos proches,
PARTAGER C’EST PROTÉGER !

La Leptospirose

Une maladie infectieuse sous estimée et potentiellement grave

Vous connaissez des personnes travaillant au contact d’animaux
ou dans des endroits humides ?

Peut-être risquent-elles d’être touchées par la leptospirose.

La leptospirose,
la maladie des rats

La leptospirose couramment appelée la « maladie du rat » est une maladie bactérienne méconnue transmise à l’homme par certains mammifères.


Les bactéries nommées « leptospires » sont principalement stockées dans les reins des animaux contaminés puis dans leur urine. Elles contaminent ensuite leur pelage et leur environnement.

Les rongeurs et les rats sont notamment porteurs de la forme la plus sévère, parfois mortelle : la leptospirose Ictérohémorragique.(1)
En France métropolitaine, la leptospirose Ictérohémorragique représente 1/3 des cas recensés et 2/3 des cas graves hospitalisés.(2)

Vue au microscope de la bactérie leptospirose

LA LEPTOSPIROSE,
UNE MALADIE MÉCONNUE MAIS EN FORTE RECRUDESCENCE

Dr. PICARDEAU
Responsable du Centre National de Référence de la Leptospirose à l’Institut Pasteur.

LA LEPTOSPIROSE, UNE MALADIE DUE À UNE BACTÉRIE À LA SURVIE INATTENDUE

Pr. ANDRÉ FONTAINE
Vétérinaire infectiologue spécialisée en zoonoses infectieuses

La leptospirose, une infection pas seulement tropicale

La leptospirose Ictérohémorragique est la forme prédominante en France et dans les régions et départements français d’outre-mer (à l’exception de Mayotte) et dans de nombreux pays.(1)

Cette infection est endémique dans les zones tropicales et subtropicales mais on la retrouve également dans nos régions au climat plus tempéré.

De plus en plus de personnes contractent la leptospirose chaque année dans le monde pour atteindre plus d’un million de cas sévères reportés annuellement.(1)

2014 : 628 cas de leptospirose en métropole, la plus forte incidence depuis 80 ans

En France métropolitaine, le nombre de cas a doublé ces dernières années passant de 300 à environ 600 cas recensés par an, soit plus d’un cas par jour depuis 2014.(3)

Selon les experts, la leptospirose serait un enjeu de santé publique émergent. Le réchauffement climatique et l’urbanisation favoriseraient la diffusion de cette maladie notamment par la prolifération des rats et des ragondins dans nos villes et nos campagnes.(1)

leptospirose augmentation cas depuis 2014

Savez-vous que partout dans le monde la leptospirose est reconnue comme une maladie professionnelle ?

Les droits des travailleurs exposés à la leptospirose

Les conséquences potentiellement graves de la leptospirose sur la santé des travailleurs ont conduit l’Organisation Mondiale du Travail à la reconnaître comme maladie professionnelle pour garantir l’indemnisation des victimes.(4)
Cette reconnaissance est également applicable par le droit Européen et Français.(5,6,7)

De plus, le droit Français assure la protection des travailleurs. Les employeurs ont l’obligation de protéger la santé morale et physique de leurs salariés et agents en collaboration avec les Médecins du Travail et les services Pluridisciplinaires de Santé au Travail.(8,9)

L’EMPLOYEUR A UNE OBLIGATION DE SÉCURITÉ DE

RÉSULTAT POUR LA SANTÉ DE SES SALARIÉS

Me. Michel LEDOUX
Avocat à la Cour d’Appel de Paris, spécialiste sécurité et protection sociale

leptospirose risque professionnel

La leptospirose touche de nombreuses professions

Vous connaissez peut être également la leptospirose sous le nom de la « maladie des égoutiers ».
En effet, ces travailleurs sont directement exposés aux rats et à l’eau souillée par leur urine. Cependant les activités professionnelles à risque ne s’arrêtent pas à cette profession.

Les tableaux des maladies professionnelles numéro 19A du Régime Générale de la Sécurité Sociale et 5 du Régime Agricole proposent une liste des activités à risque qui répondent à la définition suivante « travaux exposant au contact d’animaux susceptibles d’être porteurs de germes et effectués notamment au contact d’eau ou dans des lieux humides, susceptibles d’être souillés par les déjections de ces animaux ».

La leptospirose serait d’origine professionnelle dans 1/3 des cas recensés et pour 54% des actifs ayant attrapés la leptospirose.(10, 11)

leptospirose schema contamination

Rongeurs et eau douce :
les principaux facteurs de risque

Une fois dispersées par l’urine des animaux contaminés tels que les rats ou les animaux d’élevage, les bactéries responsables de la leptospirose peuvent survivre jusqu’à 6 mois dans l’eau douce ou un endroit humide.(12,13)

Les personnes que vous connaissez comme étant à risque de leptospirose dans le cadre de leur travail (domaine de l’assainissement, des travaux publics …) ou de leurs loisirs (canyoning, triathlon, pêche, chasse …) doivent se protéger car les leptospires sont des bactéries fines et mobiles qui peuvent pénétrer dans l’organisme par différents moyens(14).

Ainsi, ces bactéries peuvent pénétrer par :
– des plaies ou des écorchures
– les yeux, le nez, la bouche
– les pores dilatés d’une peau saine macérée(14)

Une maladie potentiellement grave

Vous pouvez voir apparaître les premiers symptômes de la leptospirose rapidement après le contact avec la bactérie ou parfois sur une période plus longue ce qui rend le diagnostic parfois difficile et tardif.(14)

Après la phase d’incubation, la leptospirose ressemble d’abord à une grippe.

Un traitement antibiotique, s’il est initié précocement peut suffire pour traiter la leptospirose, mais dans certains cas l’infection s’aggrave.

Dans les cas les plus graves, les leptospires endommagent les organes tels que les reins, le foie, les poumons, une hospitalisation en service de réanimation est alors souvent nécessaire. Malgré les mesures de soins intensifs,  la leptospirose demeure malgré tout parfois mortelle.(14)

Face à la leptospirose,
il vaut mieux prévenir que guérir.

La leptospirose étant une maladie méconnue, la sensibilisation des personnes pratiquant des activités à risque reste un point essentiel.

En cas d’exposition régulière

Vous devez utiliser et conseiller des moyens de prévention adaptés.
Les professionnels de santé sont là pour répondre aux questions et conseiller les gestes et moyens de protection appropriés aux activités professionnelles ou de loisirs (port de bottes, lunettes…).(15,16)

Les professionnels de santé évaluent également si la vaccination en complément des autres moyens de prévention est nécessaire, sur la base des recommandations officielles.

 

 

Désinfecter et protéger

les plaies ou égratignures avec un pansement imperméable


leptospirose-prevention-1

Se laver les mains

à l’eau potable et au savon après une activité de loisir ou sportive


leptospirose-prevention-2

Éviter tout contact des mains souillées

avec ses yeux, son nez et sa bouche


leptospirose-prevention-3

Porter des équipements de protection

en fonction de l’activité (bottes, combinaison, lunettes de protection)


leptospirose-prevention-4

Consulter son médecin traitant

en cas de syndrome grippal et informer les personnes exposées


leptospirose médecin

Se faire vacciner

si les professionnels de santé l’évaluent nécessaire, sur la base des recommandations officielles.


vaccin leptospirose

Pour les travailleurs fréquemment exposés

Vous devez réaliser un suivi spécifique aux agents biologiques de type II telle que la leptospirose, en collaboration avec l’employeur et le service de Santé au Travail(9).
Ce suivi permet de mettre en place un plan de prévention efficace et adapté.

Il est aussi important de limiter la prolifération des rongeurs et des rats en veillant notamment à la bonne gestion des déchets.

Vous souhaitez mettre en place des actions de sensibilisation et de prévention ?

IMAXIO

Imaxio spécialiste de la prévention contre la leptospirose humaine accompagne les entreprises, les collectivités et les spécialistes de la santé au travail dans leurs actions de sensibilisation et de prévention.

Pour cela, Imaxio met à votre disposition différents supports d’information et de sensibilisation à la leptospirose.

Si vous souhaitez aller plus loin et mettre en place une réunion d’information, un chargé d’information et de prévention peut intervenir au sein de votre établissement.

Découvrez nos services dédiés

leptospirose revue
Recevez notre revue trimestrielle
« Regards sur le leptospirose ».
Découvrir la revue trimestrielle

leptospirose Facebook
Retrouvez notre page dédiée à la leptospirose sur Facebook
Accéder à la page Facebook

(1) Filleul L. et al. ; Santé Publique France – La leptospirose dans les régions et départements français d’outre-mer; Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire ; 4 avril 2017 ; numéro 8-9
(2) Estavoyer JM. , « Leptospirose en Franche-Comté : données cliniques, biologiques et thérapeutiques. Médecine et maladies infectieuses »; Septembre 2013: pages 379-385
(3) M. Picardeau, Rapport annuel d’activité du CNRL 2017 pour l’année d’exercice 2016.
(4) International Labour Office, List of occupational diseases (revised 2010). Geneva 2010 ; N°74 : 0-72.
(5) Directive Européenne 2000/54/CE (JOCE L. 262 du 17/10/2000)
(6) Décret n° 2009-1194 du 7 octobre 2009 révisant et complétant les tableaux de maladies professionnelles annexés au livre IV du code de la sécurité sociale
(7) Décret n° 2007-1121, Journal Officiel du 19/07/07 (Code de la Sécurité Sociale)
(8) Soc. 30.11.2010 n°08-70.39
(9) Article L4622-2 du Code du Travail modifié par la loi n°2015-994 du 17 août 2015 – art. 16
(10) Baranton G, Postic D Centre National de Référence des leptospires, Institut Pasteur Paris, Synthèse La leptospirose en France de 2001 à 2003 : 1-8
(11) Watrin M. Étude descriptive des cas de leptospirose diagnostiqués en Normandie sur la période 2010-2014. Saint-Maurice : Institut de veille sanitaire ; 2016: 1-28.
(12) Ferguson IR. A european Perspective on Leptospirosis. Microbiology Europe 1994; janv-fév: 8-11
(13) Andre-Fontaine G et al. Waterborne Leptospirosis: Survival and Preservation of the Virulence of Pathogenic Leptospira spp. In Fresh Water. Curr Microbiol. 2015 Jul;71(1):136-42
(14) Adler B. (Ed) Leptospira and Leptospirosis, Current Topics in Microbiology and Immunology Sringer-Verlag Berlin Heidelberg 2015; 387: 1-293. DOI 10.1007/978-3-662-45059-8.
(15) Avis du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique en France relatif aux recommandations pour la prévention de la leptospirose dans la population générale (séance du 30 septembre 2005)
(16) Avis du Conseil Supérieur d’Hygiène Publique en France relatif aux recommandations pour la prévention de la leptospirose en cas d’activité professionnelle à risque (séance du 18 mars 2005)

Dernière mise à jour du site : Mardi 4 septembre  2018